jeudi 30 avril 2009

Le moustique de ses 27 ans

Publié par Tophe



Pour son anniversaire, notre cher Vincent national n'aura pas eu de chance... Pas d'ile paradisiaque, pas de restaurant exotique memorable, car il aura tout simplement passe son anniversaire... au lit! Il semblerait qu'un moustique plus vicieux que les autres se soit attaque a lui dans la jungle de Taman Negara, lui refilant au passage la Dengue, une fievre tropicale ayant des effets un peu similaire a une forte grippe.

Rassurez vous, il est maintenant bien avance sur le chemin de la guerison. Mais laissez moi vous raconter son aventure...


Apres avoir passe une journee a Jakarta, capitale surpeuplee pas particulierement interessante, nous nous sommes diriges vers Dieng, un petit village perdu au milieu d'un plateau volcanique. Nous aurons au passage grandement apprecie la grande precision des bus du coeur de Java: imaginez qu'on vous annonce 4h de trajet avec 3 bus differents sans trop comprendre par ou on vous fait passer, que vous preniez 2 bus pendant 2h, et que l'on vous annonce encore une fois 3 bus de plus avec toujours 4h de trajet! Et que de toute facon, il est maintenant 17h00, que plus aucun bus ne passe, et qu'il n'y a pas d'hotels dans le village. Sympathique, non? On a finalement termine le trajet grace a une voiture de passage, c'etait quand meme plus simple!

Dieng est une vraie petite perle peu visitee du centre de Java... Un bon apercu de la vie rurale javanaise, des cultures en terasses, avec en bonus des temples hindous et des crateres volcaniques! Le cadre semblait parfait pour attaquer notre decouverte de l'ile... C'est malheureusement dans ce petit village isole que la fievre s'est declare: D'abord par un petit 38 temporaire et pas encore inquietant la premiere nuit, avant d'atteindre 39.8 la nuit d'apres... Le lendemain, pas d'hesitation, on file en voiture vers l'hopital de YogYakarta pour que Vince se fasse ausculter, alors que les locaux pensent d'emblee a la Malaria...

Nous aurions aime une prise de sang rapide, mais il aura fallu quand meme 2 jours de repos de plus avant que les medecins se decident a lui faire une prise de sang pour lui diagnostiquer la dengue et l'hospitaliser. Hospitalise depuis hier, il est maintenant pouponne comme un roi dans un hopital grand luxe, avec television, telephone, frigo, de la bonne nourriture, avec meme une vue sur le volcan de Gunung Merapi, s'il vous plait! Il se remet bien et devrait y rester jusqu'a demain ou apres demain...

Pendant toutes ces aventures, et mes peregrinations en solitaire de YogYakarta, nous aurons ete hallucine par le cote chaleureux des Indonesiens! Nous avions deja ete impressionne par la chaleur des Indiens, Nepalais, et Cambodgiens, mais les Indonesiens explosent le record! Nous nous faisons authentiquement saluer partout ou l'on va, et ce meme dans la capitale! Il ne se passe pas non plus une journee sans que l'on ait plusieurs conversations avec des locaux, et sourire est toujours gracieusement offert. Enfin, on peut le dire pour la premiere fois, nous sommes ici des stars :) Nous nous faisons regulierement prendre en photo, les filles gloussent des qu'elles osent nous dire un mot, bref nous ne passons jamais inapercus!


10 commentaires:

Marie-Claire a dit…

Merci Christophe de m'avoir téléphoné avant que je ne découvre ton article et Vincent, même souriant,sur un lit d'hôpital!Tu as l'exclusivité avec les indonésiennes! Profites-en.

Adrien a dit…

alala Vincent vraiment pas de bol mon cher. En tout cas cela t'aura permit de te reposer un peu avec de jolie infirmière je l'espère ;)

En espèrant que ce petit séjour n'ai pas trop troué votre budget ^^

Adrien.

Pascal a dit…

J’ai compris ! En fait, vous faites ce voyage pas pour vous désintoxiquer du voyage mais pour goûter à la vie de star, faire en même temps des repérages pour des films et des reportages qui vous permettront de continuer à voyager tout en gagnant très bien votre vie et à être traité comme des pachas ! Et dans cette expérience d’étoile montante, vous avez voulu expérimenter le confort d’un hôpital 3 étoiles !

Hum, doublement désolé (pour mon humour à la con et pour le moustique)…

Plus sérieusement, si ce n’est ce qui devrait être bientôt plus qu’un incident de parcours, c’est vraiment chouette toutes ces expériences. Bon, j’arrête avec mon babillage, j’ai de la lecture de retard.

Encore merci de partager tout ça avec nous, ça laisse rêveur, ça informe, ça cultive (et pas que des plantes !) et ça inspire comme une bouffée d’oxygène. Et content que vous voyagez loin du Mexique, parce qu’en ce moment, avec la pandémie de grippe mexicaine…

Bonne fin de rétablissement Vincent !
Bon gloussage de filles Christophe ;D

Bisouilles !

nomadi a dit…

Bon rétablissement ! Content que ça semble se terminer bien.
L'Indonésie semble encore différente de ces voisins, et assez sympathique.

Chantal a dit…

Vincent rétablis toi bien.
mais cool cool les nouvelles aventures.
bisous à vous deux

Vince a dit…

Ca y est je suis sorti de l'hopital apres avoir ete gave d'antibiotiques et autres je ne sais quoi par intraveineuse pendant 2 jours ! Je suis regonfle a bloc !

Jérémy a dit…

Hey mec, essaie d'éviter les vilaines bestioles la prochaine fois!!!!! ;-)
Take care.

Anonyme a dit…

Vraiment désolée pour toi Vincent... Bon anniversaire quand même ! Au moins tu t'en rappelleras lol Il fallait bien qu'il vous reste quelque chose de ce périple fou dans la jungle ! ;-) Heureusement tout finit bien, et vous repartez reposés, et en forme pour la suite (enfin j'espère). Plein de bisous à tous les 2, profitez bien de l'Indonésie !
Stéphanie

Laetitia a dit…

Quelle bande de sauvages: la perfusion dans la main, je déteste ça! Contente que ça ne soit "que" la dengue et pas le palu en tout ça: ça n'aurait pas été cool du tout.
Bonnes pérégrinations à Yogourta et ailleurs!
Bisous.

Anonyme a dit…

Il fallait bien s'en douter!!!!!!! Dans la jungle on attrape pleins d e "cochonneries". Je suppose pourtant que vous êtes bien vaccinés. Je me régale toujours de vos aventures. Dommage cette fois que votre voyage soit entaché e ce problème
Bises à vous deux