vendredi 12 décembre 2008

Un petit bilan du Nepal

Publié par Vince


View Larger Map

Et bien ca y est, nous avons quitte le Nepal apres un sejour merveilleux ici... Comme a chaque fin de pays, un sentiment mele de nostalgie et d'envie de voir autre chose ! Mais quand meme beaucoup de nostalgie...

Nombre de jours dans le pays : 45
Nombre de jours de trekking : 15
Nombre de jours de volontariat ecolo : 10
Nombre de gamins de l'orphelinat qui nous manquent : 7 (tous !)
Nombre de moyens de transport utilises : 10 (bus, taxi, velo, cycle-ricksaw, Jeep, charrette, barque, pyrogue, elephant, marche)
Nombre de jours de pluie : 1 (j'entends par la au moins 1 goutte de pluie dans la journee)
Nombre de jours de grand ciel bleu : et bien... le reste !
Nombre de Dal Bhat avales : 35 environ
Nombre de Dal Bhat resservis 2 ou 3 fois : tous (le prochain qui me dit qu'on maigrit en voyageant, je l'envoie au Nepal !)
Record du trajet le plus lent :17 km/h de moyenne (cf. ci-dessous notre fabuleux trajet de sortie du Nepal)

Je me dois tout de meme de vous parler de notre trajet de sortie du Nepal.. nous avions prevu une sortie assez tranquille vers la frontiere a l'est du Nepal (avec un petit jour de repos au milieu pour eviter de voyager de nuit). Une "autoroute" qui file tout droit vers la frontiere, cela semblait un trajet facile et tranquille... Et bien cela nous a finalement pris 4 jours... Nous avons utilise 7 bus, 1 Jeep et une ... barque !!
Mais revenons au debut : premiere journee de bus assez tranquille au rythme nepalais (c'est a dire un bus qui s'arrete tous les 50 metres pour deposer ou prendre des personnes qui s'arretent au prochain village..). Puis arrivee dans notre magnifique ville-etape de Janakpur : une chambre d'hotel digne des pires films d'horreurs (une peinture verdatre douteuse, 2 moustiquaires trouees et 50 moustiques prets a fondre sur nous, une salle de bain/toilettes digne d'une fosse septique...), des "points d'interets" dans la ville sans aucun interet (il semble qu'en fait il n'y ait que les experts des Nations-Unies comme etrangers dans cette ville..). Mais au moins nous sommes en dehors des sentiers battus, nous y passons 2 nuits et nous acceptons avec stoicisme (et heureusement un bon bouquin !).
Le 3eme jour a ete le gagnant : un trajet soi-disant de 5h prevu par le Lonely Planet jusqu'a la frontiere : nous avons finalement mis 12h pour... ne pas y arriver : apres 5h de route chaotique un premier bus nous depose, nous changeons de bus sans savoir ou l'on est ni ou l'on va mais au moins on est dans la bonne direction : l'est (bah oui cap vers l'est, comme le titre de notre blog)! Nous arrivons a un pont effondre depuis la derniere mousson. C'est alors que l'on se trouve embarques dans une barque surchargee, avec 57 personnes dont 95% ne savent pas nager, et des "passeurs" qui rackette tout le monde pour la traversee... Je vous laisse imaginer la barque surchargee qui prend l'eau, le gars qui ecoppe... une vraie vision surnaturelle d'immigrants clandestins..
Nous croyions alors en avoir fini avec les ennuis quand on apprend qu'il semble y avoir des "manifestations" sur la route.. Notre bus prend alors une "deviation" qui nous emmene sur des chemins 2 fois trop petits pour la taille du bus. Encore un grand moment. Nous finissons a 19h par etre deposes en pleine nuit dans une ville : nous sommes a 21km de la frontiere mais le bus ne va pas plus loin a cause des manifestants. Une nuit a l'hotel et nous voila repartis a pied pour traverser la manifestation (il parait que des bus partent vers la frontiere de l'autre cote). Nous n'avons pas bien compris le but de ces manifestants mais au moins nous avons traverse et trouve un bus ! La suite pour arriver cet apres-midi a Darjeeling a ete un vrai parcours de sante :2h de bus puis 2h30 de Jeep !

Maintenant REPOS a Darjeeling !!!

3 commentaires:

chantal a dit…

vous n'êtes pas fatigués?
bisous

Marie-Claire a dit…

Voila ce qu'on appelle un voyage aventureux ! Les traversées de frontières ne sont pas de tout repos. Ne disparaissez pas corps et biens! On tient à vous ! ne prenez pas de risques (mais l'état des bus est un risque en soi)Vous serez à Calcutta pour Noël : il y en a des pauvres sur les trottoirs de Calcutta. Je vous imagine en train de donner une petite bougie allumée à chaque personne rencontrée pour allumer une étincelle dans ses yeux.

Matthieu a dit…

Excellent :)
Bonne fin d'année sur les chemins !