samedi 6 septembre 2008

Bishkek: l'experience interdite

Publié par Tophe

De Bishkek

Attention! La scene que vous allez voir n'a pas ete censuree et peut choquer les ames sensibles... Interdit aux moins de 13 ans!



Bishkek, pres du Bazaar d'Och, 5 Septembre aux alentours de 14h00
Nos 2 innocents aventuriers s'aventurent dans les allees du bazaar, impressionnes par la taille de celui ci. En moins de 5 minutes, un policier en uniforme les suit de pres et se met a les interpeller, avec le sourire.
- "Document!"
Heureusement, nos 2 aventuriers avaient lu le guide "Les policiers d'Asie Centrale pour les nuls" et connaissaient la magouille. Des policiers malhonnetes essayent souvent de voler de l'argent aux touristes en prenant leurs passeports ou en fouillant leur sac sous pretexte de chercher de la drogue. Nous connaissions donc les 2 regles d'or:
- Ne jamais donner son passepot en premier lieu a un policier, mais une photocopie. Sinon, vous donnez tout pouvoir a celui ci
- Ne jamais se laisser entrainer par celui ci dans une zone isolee
Nous donnons donc nos photocopies, avant de se voir entraines par lui et son complice vers le soi disant "office" ou celui ci veut faire on ne sait quoi. On ne se laisse pas entrainer tres loin, on resiste, on leur parle en francais en leur faisant comprendre que l'on ne comprend pas pourquoi on devrait les suivre.
Pour nous impressionner, le policier en civil commence a sortir les menottes... On flippe un peu et on sait plus trop quoi faire mais on continue a jouer le meme jeu! Ils deviennent un peu brusque dans leur facon de nous tirer, mais rien n'y fait, on essaye de ne pas se laisser faire. On essaye d'attirer l'attention des gens autour... Apres, ca devient moins clair, ils veulent nous entrainer dans un autre "office", trouve tout un tas d'excuses pour nous emmener: noter l'adresse de la famille, recherche de drogue, d'armes, ...
Finalement, apres 10 minutes de ce petit jeu, ils finissent pas se lasser et nous laisse filer... On decampe du bazaar d'Och et on y reviendra pas de si tot! Tout s'est donc bien passe, ce fut juste une petite poussee d'adrenaline! Nous avons donc teste les policiers d'Asie Centrale: ce n'est pas des blagues!
Mis a part ca, Bishkek, c'est effectivement une capitale sans interet particulier: des batiments communistes cubiques, quelques parcs, une ville beaucoup plus occidentalisee que le reste du pays,... Elle nous aura neanmoins permis de faire quelques demarches que l'on ne pouvait faire qu'ici!
L'autre element marquant de Bishkek, c'est l'auberge de jeunesse ou nous sommes restes. On y rencontre en effet toutes sortes de personnages fascinants: entre ceux qui font des tours du monde a velo, en camion, en moto, le gars venu de Finlande en stop, notre aventure parait tout a fait classique vu d'ici. Tout est relatif, parait il...




8 commentaires:

Marie-Claire a dit…

Eh oui, le voyage idyllique prend une autre tournure ! La ville et ses pièges. Les bazars sont des lieux grouillant de vie et de voleurs. En Iran, j'évitais d'y aller, en tant que femme car on me mettait la main aux fesses (mais j'avais une ou deux injures en persan qui faisaient leur effet!)Se défendre avec des gestes est plus difficile qu'avec la langue du pays.J'ai un peu peur pour vous quand vous faites un trek sans guide. Il vous faut un garde du corps à Bishlek.N'allez pas au devant des problèmes. Ouf pour cette fois, plus de peur que de mal!

Pascal a dit…

Marrant de voir la publicité version culture locale.

Sinon, vous avez bien « négocié » « l'obstacle ». Dommage que vous n'ayez pas pris en photo les policiers, mais j'imagine bien que c'est pas le genre à faire « risette » comme s'ils avaient simplement voulu faire une mauvaise blague :o. En tout cas, c'est sur que c'est une scène qui mérite une interdiction au moins de 13 ans, si y avait eu effusion de sang, il aurait fallu... euh... bref, je plaisante mais ça fait « gloups ».

chantal a dit…

nous sommes encore à gap.
contente que vous ayez pu voir le piège.
bisous à vous deux

nomadi a dit…

Cette mésaventure me fait penser au guide de la "Molvanie", un pays imaginaire de l'europe de l'est peu fréquentable ou bakchich, insalubrité, inégalités...et autres clichés sont a mourir de rire...mais , en vrai, ça doit être moins marrant !
Salud !

Anonyme a dit…

Dommage pour vous, le bazar d'Och est vraiment très sympa (vous vous rattraperez en Ouzbekistan !). Vous n'avez pas eu de chance quand même : j'y suis allée plusieurs fois, et d'autres y ont trainé pas mal aussi... Contente que vous vous en soyez bien sortis en tout cas ! Félicitations pour le sang froid !

Ah, ça fait bizarre, hein, de se retrouver à nomad's home ? Il doit y avoir un peu moins de monde qu'à mon arrivée, mais l'ambiance est très sympa ! Pour les longs cours, je pense que c'est quand même le pays qui veut ça.

Bisous!
Steph

Delphes a dit…

Ça y est, vous venez de briser toutes mes illusions sur Bishkek, capitale de rêve où il fait bon prendre sa retraite... ;)

Stéphane a dit…

Bien vu le coup de la photocopie

j'y penserais !!

++

Stéphane

sandrine a dit…

ma christophine

j'ai hate de savoir la suite c'est palpitant!!vous avez eu de la chance!!vivement que vous soyez en inde!!et saint tropez cela vous interesse pas ?BON VIVEMENT LES PHOTOS DE L'inde et tu es bien le descendant d'aventuriers normands et antillais,chinois ect...ESSAYE DE RESTER EN VIE? JE COMPTE SUR TOI POUR DES SOUVENIRS EN INDE!!hhihi
bisous
sandrine