mercredi 3 septembre 2008

Into The Wild !

Publié par Vince

De Karakol

Apres une etape bien sympathique et reposante au sud du lac Issik Kul, nos 2 aventuriers n'avaient plus qu'une idee : se degourdir enfin les jambes !! Et quoi de mieux que la region de Karakol, a l'est du Kirghiztan, reputee etre le meilleur site de trekking de toute l'Asie Centrale ! C'est donc parti pour 2 treks consecutifs de 2/3 jours en autonome.

En autonome, ca veut dire qu'on emmene la tente, le rechaud, la nourriture pour la duree du trek (n'essayez meme pas d'imaginer la quantite de nourriture que Christophe et moi ingerons en 3 jours... sans compter la marge de securite !) et qu'on dort au milieu des betes feroces (c'etait des vaches, mais je vous assure elles avaient une etincelle pas nette dans le regard !). Je suis donc parti pour le premier trek de 2 jours avec Stephanie (Christophe etant reste se reposer pour quelques problemes biens connus des voyageurs) et avec Christophe pour le second trek de 3 jours (et oui, Stephanie est de retourt en France.. on pense a toi !). Un sac d'environ 15kg sur le dos avec tout l'equipement (ouch c'est lourd !!)

Le resultat : un trek splendide a travers les vallees entre 1800m et 3860m d'altitude, des traversees de rivieres (dont une traversee pieds nus a 9h du matin, j'ai crut perdre mes pieds tellement j'avais froid !!), et en prime la vue sur les glaciers tout proches et le lac Ala Kol autour du col : Merveilleux !! Le temps a de surcroit ete avec nous jusqu'au bout (l'orage a eclate dans le minibus du retour), nous sommes vraiment chanceux ! Et n'oublions le soir juste avant le repos du guerrier la vue d'une ciel pur rempli d'etoiles, dont certaines filantes : que du bonheur la vie a la belle etoile !!

Je ne peux egalement m'empecher de noter la performance sportive pour le trek avec Christophe : realise en 2 jours et demi alors que le Lonely Planet indiquait 4 jours minimum !! 9h de marche le 2eme jour avec 1000m de denivele montant et 1700m descendant : autant vous dire que nous sommes extenues !

Demain direction Bischkek puis decouverte de la partie ouest du pays ensuite.. Vivement le prochain trek !

8 commentaires:

Em4o a dit…

What amazing landscapes!!!!!!! I really envy you :)))

Anonyme a dit…

Waouh ! voilà enfin le fameux lac d'Ala Kol... bon, par procuration, mais je vais m'y faire ! ça capote ;-) Et Christophe a quand même fini par sortir le bonnet... Mais c'est bien la peine d'avoir opté pour 4 jours, si vous avez tout fait en deux et demi ! mdr ! D'un autre côté, c'est un bon compromis !

Pas facile de rentrer... Un an, c'est un meilleur choix, c'est sûr. Prenez bien soin de vous deux, bisous
Steph

Pascal a dit…

Stephanie>Si je puis me permettre de jouer les « sermonneurs » :op...Quand on à l'âme voyageuse, peut on vraiment considérer qu'il y a un meilleur choix en terme de durée ? Des témoignages que j'ai eu l'occasion de lire, il en est ressorti que beaucoup ont du mal à rentrer dans leur quotidien et qu'il faut un temps d'adaptation très variable en fonction de la personne, des bonnes surprises, des liens qu'elle a pu tisser et de ce qui l'attend au retour...

Bref, sinon content que Christophe aille mieux (j'ai dû faire la récitation de vos articles au téléphone pour Chantal partie en vacance une semaine avec Hervé et qui voulait avoir des nouvelles de votre périple et de la santé de Tophe), j'espère que tout ira pour le mieux pour vous deux. Bon treks !

Marie-Claire a dit…

Pourquoi faites-vous vos treks en un minimum de temps et avec un maximum de nourriture ? Equilibrez les deux pour économiser...votre santé, vos sous, vos jambes etc...

nomadi a dit…

ça se confirme encore une fois, le lonely planet est plutot large dans ses estimatifs de treks.
Rien ne vaut ces moments dans la nature profonde, où l'on prend le temps de regarder les étoiles...

Anonyme a dit…

Ah Pascal, je ne sais pas si tu auras l'occasion de me lire, mais je me permets de te répondre ;-) Il n'y a effectivement pas de meilleur choix en terme de durée, et je pense qu'il est difficile de rentrer en général (si le voyage se passe bien)... Je pensais seulement que si l'absence est longue, on finit par avoir envie de se poser, de rentrer dans son pays, d'y retrouver des choses toutes simples. Je ne sais pas si ce serait mon cas, mais j'aimerais seulement rentrer d'un voyage un jour, en étant 'heureuse' de rentrer...

nomadi a dit…

pour répondre a "Anomyne", ça vient de m'arriver, après un mois de voyage dans des conditions assez rudes, d'etre hereux de me poser et de voir mes proches. Et c'est qu'une fois posé en france que j'ai vraiment réussi a prendre conscience et a profiter de mon voyage - au groenland. c'est une sensation étrange que je n'avais jamais ressenti avant.

Emilie a dit…

c'est dingue les paysages !
j'adore la tante au milieu des animaux...