samedi 20 septembre 2008

Tersak, le petit village gaulois

Publié par Vince



Apres Samarcande et ses multiples madrasas, mosquees et autres batiments merveilleux, nous souhaitions nous retrouver un peu plus au coeur de l'Ouzbekistan ! Autant c'etait une chose facile de sortir des sentiers battus au Kirghizstan, autant c'est mission impossible ici ! En tout cas les autorites vous rendent les choses beaucoup plus difficiles avec leurs histoires d'enregistrement a l'OVIR. Nous avons tout de meme reussi a organiser, par une agence, 2 nuits dans un petit village des monts Zarafchan, au sud de Samarcande sur la route de Termiz ! Un petit village typique perdu au milieu des montagnes !

Notre surprise a ete totale en arrivant d'entendre toutes personnes que l'on croisaient nous dire "Bonjour" ou "ca va ?", en francais s'il vous plait !! Nous avons par la suite appris que notre hote est le professeur de francais de l'ecole du village, mais egalement son directeur ! Et celui-ci, amoureux de la France, a rendu notre belle langue tres populaire dans le village. C'est la seconde langue apprise, apres l'Ouzbeke bien sur ! Une sacre surprise ! Nous avons visite l'ecole, la salle de francais, le bureau du directeur et serre la main d'une bonne dizaine de professeurs. Une veritable emotion de voir les portraits de nos illustres compatriotes accroches aux murs de toute l'ecole : Balzac, St Exupery, Descartes...

Nous avons egalement goute a l'authentique hospitalite ouzbeke puisqu'une simple balade dans les rues du village nous a apporte plusieurs invitations : the, gateaux, raisin, pasteque... ces gens savent vraiment recevoir et avec chaleur ! Je passerai sur les plats delicieux que notre hotesse nous a prepares et sur les multiples fruits du jardin que nous avons manges !

Je vais tout de meme parler de la magnifique randonnee (de 8h) que nous avons faite tout autour du village. Nous sommes montes sur la crete vers les 2000 m d'altitude puis nous avons fait un grand tour du village. Cette montagne etait encore differente de toutes celles rencontrees jusque la : tres seche avec tres peu de vegetation et seuls quelques arbres ayant reussi a s'aventurer juste la. Ces paysages nous ont fait penser aux photos que nous avions vu de l'Afghanistan. Nous etions d'ailleurs a une centaine de kilometres de la frontiere avec ce pays.

Apres cette tres belle experience, nous sommes a present arrives a Boukhara. A tres vite !

3 commentaires:

Marie-Claire a dit…

Il est émouvant de recontrer loin de la france des gens amoureux de la langue française, surtout dans des endroits paumés. En Iran, mes petites élèves étaient très douées en langue, et les élèves adultes voulaient connaitre tous les "délices" de notre grammaire!Vous faites des rencontres magnifiques!

Laetitia a dit…

Youhouuu!!
Toujours aussi chouette, votre blog! Et j'ai l'impression que vous êtes super bronzés!
Comment faites-vous pour tenir le blog à jour régulièrement, avec photos et tout? Vous trouvez des cafés internet?
Bisous,

Laetitia

cicled a dit…

Bjr,

Pourriez-vous me dire si cela peut s'avérer compliqué, voire dangereux, de se rendre seule en Ouzbékistan?
Cela peut-il s'avérer intéressant de vivre quelques jours dans le village de Tersak, afin de vivre au rythme des Ouzbeks, appréhender un peu leurs modes de vie (avec la possibilité de se faire expliquer les choses, puisque échange possible en français)?
Merci pour votre réponse rapide. Je compte partir en avril, mais ne souhaite pas m'inscrire dans un périple classique et programmé d'avance par des agences
Edith